Le lait d'ânesse en cosmétique


Un peu d'histoire...

On raconte que la reine d'Egypte Cléopâtre entretenait la beauté et la jeunesse de sa peau en prenant des bains de ce lait. La légende dit qu'il ne fallait pas moins de 700 ânesses pour lui fournir la quantité de lait nécessaire à ses bains quotidiens !

Pline l'Ancien rapporte également que Poppée, la seconde épouse de l’empereur romain Néron, s'en faisait des bains et avait mis le lait d'ânesse à la mode auprès des riches Romaines.


Les vertus du lait d'ânesse

Particulièrement doux et tolérant, le lait d'ânesse est connu depuis l'antiquité pour ses vertus cosmétiques dû à sa composition riche en vitamines, oligo-éléments et minéraux.
Des analyses biochimiques du lait d'ânesse permettent de préciser son rôle dermatologique. Ce lait contient
beaucoup d'acide gras et de vitamines A, B1, B2, B6, D, C, E. Par cette composition exceptionnelle, le lait d’ânesse est particulièrement efficace sur les peaux à problèmes où il cumule des effets dépuratifs et reconstituants. Le lait d'ânesse agit sur les dérèglements cutanés en relation avec des troubles nerveux tels que le stress. Il permet en effet de rééquilibrer le système nerveux grâce au rôle de ses acides gras essentiels.

Le lait d'ânesse est connu depuis l'antiquité pour ses vertus cosmétiques dû à sa composition riche en vitamines, oligo-éléments et minéraux.

Ce lait est également particulièrement efficace sur les peaux sèches et les rides : c'est un tenseur naturel, il a le pouvoir de prévenir le vieillissement cutané et celui de régénérer la peau.

Il est par ailleurs recommandé en cas de vieillissement précoce, rides et peau sèche. Son action sur la peau est rapide et durable.

Le lait s’oxydant très vite, il est impératif de l'utiliser frais pour la fabrication des produits cosmétiques.

Le lait d'ânesse ne contient pas de caséine coagulable ce qui en fait un produit idéale pour la formulation de produits cosmétiques.

Sa composition proche de celle du lait humain explique le fait qu’il apporte des éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.